VIDEO – VENEZUALA. Présidentielle: On saura, demain, si l’héritage Chávez surpasse l’extrême droite

Posted on Avr 13, 2013 @ 8:34

20


Nicolas Maduro

Nicolas Maduro

Demain, aura lieu l’élection présidentielle au Vénézuela. La plupart sinon tous les sondages, à part ceux préfabriqués par l’opposition et/ou extrême droite raciste et xénophobe du Vénézuela donnent son protégé, le président par intérim, Nicolas Maduro, vainqueur. A cet effet, c’est avec une forte avance sur Henrique Capriles Radonski, le leader de l’opposition, qui sème sa haine à travers le pays. Alors que la presse « mainstream » continue de raconter des sornettes sur l’opposition vénézuelienne qui serait seulement libérale, la vérité est ailleurs.

On saura, demain, si l’héritage de Hugo Chavez Friaz est plus fort que jamais. A force de présenter Nicolas Maduro comme ancien chauffeur de bus et un homme qui surfe essentiellement et uniquement sur l’émotion suscitée par la mort de Chavez, la presse occidentale ment à ses lecteurs. Nous vous parlions de cet homme de 50 ans, vrai idéologue de la révolution bolivarienne, surtout que Chavez était surtout un militaire, excellent tribun certes, mais qui s’appuyait sur des personnes comme Nicolas Maduro. Ce n’était pas à tort car, demain, il risque d’avoir des surprises. A plusieurs titres:

– En tête avec des sondages de plus de 10 points, l’homme risque de battre l’extrémiste Henrique Capriles, avec un score plus important que celui du comandante Chavez. L’année dernière, avec 55,07 % des voix, battant Henrique Capriles, qui avait recueilli 44,31 % des voix, soit le meilleur résultat pour un candidat d’opposition depuis l’arrivée au pouvoir de Chávez, Nicolas Maduro fera plus que ça.

– El Pibe de oro, l’incontournable Diego Armando Maradona, a apporté son soutien appuyé à Nicolas Maduro.

– Henrique Capriles, gouverneur de l’État de Miranda, qui voulait mettre en avant l’insécurité, a été confondu après que la vérité sur les chiffres de sa province soient connus. Il fait moins bien que les autres provinces en matière de sécurité. Mais, ça, personne ne le dit en Occident.

– Inconsciemment, pendant la campagne qui s’est achevé jeudi dernier, il a appuyé l’action de Chevez, en disant vertement que Nicolas Maduro trahi l’action de…Chavez.

Hasta la victoria siempre  !

Posted in: Actualité