VIDÉO-PRINTEMPS ARABE : L’Egypte est tombée bien bas, ….de Gamal Abdel Nasser à Mohamed Morsi…

Posted on Fév 4, 2013 @ 15:15

89


Gamal Abdel Nasser Hussein

Gamal Abdel Nasser Hussein

…Ou le mélange des serviettes et des torchons.

Le crépuscule égyptien s’écrit chaque jour davantage. Le « printemps arabe » n’a jamais existé. Les partis islamistes, bien organisés, l’on simplement volé aux jeunes, qui étaient les seuls à avoir vraiment menacé les régimes tunisiens et égyptiens. Pour la Libye, c’est une autre histoire, celle d’une menée nazie contre un régime qui ne plaisait pas. Vous vous souvenez de la vidéo d’un Égyptien humilié et battu par la police qui a fait des vagues récemment ? Hé bien, l’homme, devant les caméras, avait fait un récit abracadabrantesque et ahurissant, indiquant que c’est la foule qui l’avait bastonné, niant l’évidence des images et leur poids sur l’opinion publique. Il s’est rétracté…

 

« C’est la police qui m’a battu », lors d’une manifestation d’opposants vendredi soir devant le palais présidentiel, affirme (enfin)Hamada Saber Mohamed Ali, dont la volte-face fait la Une de la plupart des journaux locaux lundi.

Où est finalement le nationalisme arabe ? Nulle part. Les dirigeants voulus par l’Occident sont entrain de détruire l’homme arabe en général et, pour se réhabiliter, il faudrait de vrais ou de nouvelles révolutions. La Libye vogue vers cette perspective mais, la future et probable révolution libyenne risque d’être définitivement islamiste.

Quand on a connu Gamal Abdel Nasser Hussein (1918-1970), père de la première révolution égyptienne de 1952 et président égyptien de 1956 à 1970, on pleure sur le sort du pays aux pyramides avec ce nain politique de Mohamed Morsi. Nasser fut très célèbre pour son nationalisme et sa vision du panarabisme et/ou nassérisme, et qui eut un succès retentissant auprès des élites politiques et peuples du monde arabe pendant les années 1950 et 1960. Hélas, avec sa disparition, le monde arabe a connu que des bas, comme aujourd’hui avec l’Egypte de Morsi.

Les opposants demandent aujourd’hui qu’il soit traduit en justice. Sa tentation dictatoriale va le perdre. Il ne cesse de montrer ses muscles et, le peuple gronde, surtout les jeunes, qui ne lâcheront rien. En très peu de temps, il a largement battu le record des morts attribués à Hosni Moubarak pendant la pseudo révolution et pourtant, l’Occident ne lève pas le petit doigt. Pourquoi ? On ne le dira jamais assez, les islamistes, les Frères musulmans, ne sont que les idiots utiles de l’Occident. Un petit exemple flagrant, le revirement spectaculaire de Tariq Ramadan, dont on soupçonne qu’il a été corrompu par le…Qatar.

Posted in: Actualité