VIDÉO. Guerre au Mali : L’aveu d’une France qui ne restera que pour assister, encadrer et former

Posted on Jan 29, 2013 @ 8:33

43


flanbyDiantre.

On m’aurait menti à l’insu de mon plein gré ? Certains Maliens avec qui j’ai parlé, hier, après la conférence de presse du président de la République François Hollande, m’ont dit leur sentiment sur l’aveu du premier des Français, qui, réaffirmant sa phrase fétiche du début de ce conflit éclair-bien aidé par leurs alliées et idiots utiles d’Afrique, ces Africains qui font désormais le djihad en triturant honteusement l’islam-, a redit : « La France n’a pas vocation à rester au Mali ».

Le piège semble se refermer sur les Maliens mais, ces derniers n’en démordent pas, affirmant à leur tour que « mieux vaut une re-colonisation qu’une vie sous occupation barbare, avec des trafiquants de drogue et des coupeurs de mains » SIC. Fichtre. Le choix est donc fait. Il ne reste plus qu’à dénommer les rues, les aéroports et tutti quanti, du nom de l’illustre sauveur, le soldat du désert, François Hollande ou François IIe, le nouveau roi de la Françafrique.

Comment en serait-il autrement ? Nous aussi exécrons ces coupeurs de mains, ces voltigeurs du vide agrégés ès falsification… mais. Annoncés comme étant un groupe de 5000 obscurantistes, est-il vraiment possible que ces gens puissent prendre en otage une population de plus de 15 millions d’habitants sur un territoire deux fois la France ? A cette question, mes interlocuteurs un peu interloqués m’ont riposté avec un cinglant « tant pis ». Fichtre.

Le pot aux roses sera vite découvert. L’heure n’est pas encore aux cris d’orfraie, aux pleurs et aux regrets. Oui, l’Afrique de l’Ouest n’a rien fait, voire l’Afrique entière, pour venir en aide aux Maliens. Mais, croyez-vous vraiment qu’elle avait vraiment le choix avec tous ces sous-préfets à sa tête ? Que nenni. Manipulés, infantilisés, il leur est demandé maintenant de déloger, eux, les islamistes réfugiés désormais dans le désert. La belle blague. Faudrait pour cela que des troupes mondiales partant de toutes les contrées du sahel, avancent conjointement dans le désert en réalisant un grand cercle. De l’ordre des chimères…

Les miasmes et les chialeries de demain qui résulteront de l’exploitation sauvage des ressources maliennes avec l’empoisonnement des populations ne fera pas regretter les islamistes-loin s’en faut-, mais poussera à s’interroger réellement sur l’origine de leur toute puissance malgré leur déroute programmée au Nord-Mali et qui ressemble étrangement à un deal négocié avec la France. Ceux qui avaient héroïquement combattu l’armée malienne, lui infligeant défaite après défaite un échec cuisant, se sont étrangement volatilisés dans la nature.

C’est ainsi que nos amis Maliens comprendront que l’envahissement de leur nord chéri par une horde de barbares n’est pas le fait du hasard. Ils auront beau nier l’évidence, elle leur reviendra comme un boomerang. Ils avoueront, même à demi-mot, que la déstabilisation de la Libye avec pour corollaire l’assassinat macabre du frère Guide Mouammar Kadhafi, favorisés par leurs soi-disant sauveurs d’aujourd’hui a finalement et définitivement miné et retardé leur expansion…Le prétexte était trop beau. Il fallait créer le chaos, ensuite justifier une intervention. Bien joué Hollande !

Posted in: Actualité