SCOOP. Economie: La Chine prend le contrôle d’AIG, groupe américan de crédit-bail.

Posted on Déc 10, 2012 @ 13:27

17



AIG1Un célèbre président africain, Omar Bongo pour ne pas le nommer, décédé aujourd’hui, disait : « Le Gabon sans la France est une voiture sans essence, et la France sans le Gabon est une voiture sans chauffeur ». On peut dire de même pour la Chine et les Etats-Unis mais, dans un seul sens. Les Etats-Unis sans la Chine sont à la fois une voiture sans essence et sans chauffeur. En effet, c’est une grande première aux Etats-unis. Un groupe chinois a accepté d’acheter 80,1% de American International Group Inc (AIG) de crédit-bail dans l’aviation, à hauteur de 4,23 milliards de dollars, soit  la plus grande acquisition d’une société américaine jamais réalisée auparavant.

Le mystérieux groupe qui vient d’acquérir International Lease Finance Corp est donc la China Investment Corp’s Xianding, dirigée par le président Weng. Selon les économistes, l’opération valorise ILFC à hauteur de 5,3 milliards de dollars, la part de China Investment Corp’s augmente de façon exponentielle. Ce groupe d’investisseurs chinois qui a accepté d’acheter une participation de 80,1% de plan-location d’AIG met la Chine sur orbite aux Etats-Unis, après son fort potentiel par rapport aux bons du trésor américain…

Cette acquisition permet au groupe de booster sa participation mondiale dans ce groupe positionné à la deuxième place des voyagistes en Chine et en Asie. Le comble pour les Américains est que AIG a comme principal investisseur, le gouvernement américain. Le président du directoire de la société AIG Robert Benmosche, justifie cette acquisition chinoise pour un recentrage sur les opérations d’assurance et des travaux, en vue de réduire considérablement la dette abyssale du groupe.

Robert Benmosche

Robert Benmosche

Selon l’analyste financier Will Horton basé à Hong Kong au CAPA, « Cet accord met carrément l’entreprise de crédit-bail ILFC sur la voie d’une croissance future ». Il a poursuivi en indiquant que dans ces pays émergents, «Il y a des occasions d’affaires importantes en Chine, mais aussi dans des pays comme l’Indonésie et la Malaisie . « 

Les Etats-Unis, grande puissance aux pieds d’argile ? Sans doute. L’argent des Chinois tout comme celui des arabes est très utile mais, leurs peuples et leurs Gouvernement, à part celui du Qatar, de l’Arabie saoudite ou de la Jordanie sont méprisés et vilipendés. Cherchez l’erreur !

Posted in: Actualité