UMP – RÉFÉRENDUM (?) : L’ultime syncrétisme copéiste d’une arnaque organisée

Posted on Nov 28, 2012 @ 12:47

20


Comme tout le monde le sait ici, je ne suis pas de droite, encore moins de l’UMP. Donc, par rapport au psychodrame que vit ce parti, j’ai l’aisance du détachement qui sied aux neutres. Donc, hier, je lisais un article sur Le Plus du Nouvelobs. Un soi-disant filloniste, plutôt copéiste, présenté comme Responsable jeunes UMP de l’Aisne) a écrit une daube dont l’inconsistance frise avec la mafia roumaine. Son article intitulé « Militant, j’ai voté Fillon : l’UMP est divisée, il ne devrait pas en rajouter », laisse pantois.

Il a probablement été payé par les moyens du parti, pour asséner son fiel nauséabond. Je n’ai jamais lu un texte avec autant de contradictions. D’entrée, il récuse un nouveau vote : « […] dans l’état actuel des choses à l’UMP, je ne crois pas qu’un nouveau vote immédiat des militants serait une solution. Le climat est bien trop tendu en ce moment. Il faut laisser le soufflet retomber. »

Ensuite, le même, de peur que son champion, le vrai, c’est à dire Copé, soit battu devant la face de tout le monde puisqu’il sera difficile de tricher cette fois-ci, malgré le fait que la mafia a jeté la honte aux chiens, il donne des conseils à….Fillon : »J’ai voté pour François Fillon, mais je pense qu’il aurait dû davantage se placer au-dessus de ses querelles pour en sortir plus grandi. » Tiens, accepter que sa victoire lui soit ainsi volée et ne rien dire. Drôle de supporter tout de même…

Plus loin, toujours dans la même dynamique de la défaite probable de son vrai champion en cas de réélection, il dit : « Il faut un vote plus simple, sans Fillon ni Copé. Quitte à revoter, je propose que ce soient les membres du Conseil national de l’UMP, réunis en Congrès, qui le fassent. » Et là, après cette flagrante contradiction,

Et là, comme par surprise, que dis-je, confirmation, Copé déclare que ce qu’il a initié n’est plus BON. Ultime arnaque pour faire semblant de riposter. En effet, Jean-François Copé, qui était favorable à l’idée d’un référendum pour demander aux militants de se prononcer sur l’éventualité d’un nouveau vote, s’y oppose désormais parce qu’un petit sondage a révélé qu’il allait perdre, c’est à dire que les militants allaient dire OUI à un nouveau vote. Or, il reproche à François Fillon d’avoir maintenu son groupe dissident à l’Assemblée nationale. Un groupe que l’ancien Premier ministre retirera… si un nouveau vote est organisé.

Bref, un arnaqueur qui montre bien qu’il se maintiendrait à ce poste usurpé, vaille que vaille !

Posted in: Actualité