L’Iran a testé, hier, de nouveaux missiles anti-aériens de type S-200 modifiés

Posted on Nov 15, 2012 @ 12:36

22


Armée iranienne fêtant le lancement d'un missile

Armée iranienne fêtant le lancement d’un missile

Ce sont des informations que ne diffusent plus les médias dominants. L’Iran a testé, hier, un nouveau système de missiles anti-aériens lors d’un combat simulé contre les forces occidentales. Ces exercices qui avaient commencé lundi dernier ont vu la participation de 8000 militaires. Dissuasifs,  ces systèmes d’armement très avancés, selon les experts et pas seulement les médias iraniens. 

L’unité de défense aérienne de l’Iran a tiré avec succès ce nouveau surface-air et/ou anti-aérien S-200 modifiés et plus performant que jamais. C’est à l’aide d’un drone à moteur à réaction que cette simulation a eu lieu. En prévision de probables attaques des avions de combat américains ou israéliens, l’Iran se met donc à l’abri et pourra justifier la destruction des avions occidentaux puisqu’il sera l’agressé. Selon les experts donc, ce système est capable de cibler des avions volant à des altitudes moyennes et élevées.

Le missile S-200 est aussi capable de contrer des avions stratégiques et semi-balistiques munis de missiles. Le brigadier général Farzad Esmaeili a dit aux journalistes que ceux qui oseront attaquer l’Iran en payeront les conséquences. Le dévoilement de ces armes sophistiquées et des missiles est considérée comme un avertissement aux Etats-Unis et Israël. En effet, l’Iran a aussi testé un nouveau système d’artillerie capable de frapper des cibles « avec une extrême précision» et qui «ne peuvent pas être détectés par les systèmes de suivi de l’ennemi», selon les Iraniens.

Posted in: Actualité