BARACK HUSSEIN OBAMA (Les chroniques iraniennes et/ou perses de Jafar) : 4 ans de bilan.

Posted on Nov 9, 2012 @ 0:00

29


Cette chronique aurait normalement dû parler d’Alexandre le Grand et illustrer tout mon mépris pour ce tyran, assassin, pyromane et destructeur de la belle architecture persane. Cependant, en vue de l’actualité outre-Atlantique, nous parlerons aujourd’hui d’un autre tyran, actuellement en vie et fraîchement reconduit à son poste. Vous l’aurez reconnu, il s’agit de Barack Colgate-freedent Hussein Obama.

Avant toute chose, rappelons que la vision du monde et de la diplomatie de « Colgate-freedent » et « Meet-meat », c’est schtroumpf vert et vert schtroumpf ! L’issue de ce vote n’aurait donc de toute manière pas changé grand-chose pour l’Iran… A défaut d’une élection permettant d’envisager des changements dans les relations Washington-Téhéran, revenons sur ces quatre dernières années de l’antéchrist africain (comme le nomme si bien Allain Jules) à la Maison Blanche.

En guise d’entrée en matière, citons une petite phrase de notre Colgate-freedent bien-aimé le 4 juin 2008 au congrès de2pac l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee) : « Le danger de l’Iran est réel et mon but sera d’éliminer cette menace. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour empêcher l’Iran d’obtenir une arme nucléaire, tout. ». Dans le même temps, on nous vendait l’homme comme étant un pacificateur voulant les « négociations » avec l’Iran et souhaitant, plus que tout, la paix dans le monde… Comme quoi parfois, omettre volontairement où non une phrase rend les médias mainstreams bien ridicules 4 ans après. Toutes les personnes s’informant par leurs propres moyens se doutaient qu’en politique étrangère américaine, le soir du 4 novembre 2008, « le changement, ce n’était pas maintenant » ! Rappelons également, en ce qui concerne le monde perse, que le bougre a dès sa campagne prôné l’envoi massif de troupes en Afghanistan. Drôle de symbole du pacifisme et de l’espoir d’un avenir meilleur cet Obama… Bon je vais vous faire un aveu : à mes yeux, un homme dont le beau-père, agent de la CIA, a participé au renversement du défunt président indonésien et fondateur du mouvement des pays nons-alignés Sukarno avait dès le départ peu de chances de devenir un homme bien, ce qui effectivement n’a pas été le cas ! Enfin, assez parlé du passé de ce clown pré-4 novembre 2008, et passons à la manière dont il développa le dialogue avec Seyyed Ali Khamenei et Mahmoud Ahmadinejad…

Héritant de deux guerres, une première à l’est de l’Iran en Afghanistan et une seconde dans la province ouest de l’ancien empire Perse, en Irak, Obama ne peut clairement pas se payer le luxe d’une troisième guerre, contre une armée iranienne ayant l’avantage d’être professionnelle à l’inverse de celles des deux pays voisins. Une guerre contre l’Iran mobiliserait plus de troupes, causerait plus de morts et blessés américains et achèverait d’enfoncer les USA dans la crise économique submergeant déjà le pays. C’est uniquement par calcul stratégique et pour des motifs économiques que l’invasion de l’Iran n’a pas eue encore lieue, les partisans du défunt Frère Guide Mouammar Gaddafi connaissent le degré d’humanité du président américain, oscillant entre le -100 et le -150 ! Colgate-freedent a alors un éclair de génie : Prôner dans un premier temps publiquement les négociations avec Téhéran, emmener tonton Mahmoud à la table des négociations, lui imposer en vue des négociations des conditions inacceptables (comme le renoncement total à l’indépendance énergétique de l’Iran, qu’aucun pays souverain ne pourrait accepter), manipuler les masses à travers les médias mainstreams afin de faire passer M. Ahmadinejad pour un abruti sanguinaire de première prônant la destruction atomique de l’état d’Israël, tenter de jouer au jeu « gentil-méchant flic » avec Israël en prétendant empêcher à lui seul l’entité sioniste de bombarder les sites nucléaires de Natanz, Bushehr et Fordow, provoquer des assassinats de scientifiques iraniens ainsi que des attentats (tel par exemple la fameuse explosion d’Ispahan le 28 novembre 2011 que personne n’a oubliée) bien évidemment impunis, pour au final imposer un blocus économique total à l’Iran afin de désespérément tenter de mettre un des plus vieux pays du monde à genoux ! Pas mal trouvé hein ? A défaut d’être bien faits, les plans du duo de groupuscules terroristes « Mossad-CIA » ne sont pas trop durs à comprendre…

Qu’est ce que Colgate-freedent peut faire maintenant que sa réélection est assurée ? Réponse : rien de nouveau ! Il ne peut ni se permettre d’entrer en guerre, ni entamer une détente avec ses ennemis persans qui serait très mal vue par les faucons, plus vrais que faux, de son pays impérialiste. Il perdurera donc dans la voie des sanctions, complètement inefficaces puisqu’elles font souffrir la population iranienne sans atteindre le régime iranien, dont la légitimité ne peut être remise en cause. Ne nous y méprenons pas, tels les bateaux américains fictifs soi-disant attaqués par le Viêt-Cong, tels les armes chimiques de Saddam Hussein, le programme nucléaire iranien n’est qu’un prétexte bidon. Une guerre ou future guerre équivaut à un mensonge… Rappelons que le prix Nobel de la guerre a récemment annoncé que la fin des sanctions serait liée à « l’évolution démocratique du pays », vachement lié au programme nucléaire tout ça… Comme tout bon président américain, l’infâme Obama veut voir tomber tout ceux refusant de courber l’échine devant lui, au cours de son mandat les guatémaltèques, bahreïnis, libyens, palestiniens, ivoiriens, afghans, irakiens, iraniens, syriens et yéménites l’auront bien compris… On parle beaucoup de ses coups tordus dans le monde musulman, mais est ce que quelqu’un se souvient que ce sinistre personnage a renversé le gouvernement guatémaltèque ayant nationalisé le pétrole de son pays afin d’y placer un de ses pions ayant offert de succulents contrats à Exxon ? 44th a fait beaucoup de mal au monde libre, à nous de nous organiser afin de lui résister quatre années de plus ! N’oubliez également jamais que la seule différence entre un président républicain et un président démocrate, c’est que l’un vend mieux que l’autre le même programme politique, cela fait depuis Georges Washington que cette mascarade dure ! Selon vous, qui est le plus légitime entre un requin blanc sous une peau noire entièrement vendu au système bancaire et élu au suffrage universel indirect, où un brave guerrier persan se battant pour la justice et la résistance à l’impérialisme à travers le monde et élu au suffrage universel direct ? A chacun son point de vue…

Je tiens à remercier mon frère Allain Jules, ainsi que la modératrice du site. La résistance au clown Colgate-freedent passe par l’information, hors l’information juste passe par les sites tels celui-ci, résistant farouchement à la mainmise du mainstream afin de pouvoir informer correctement. Je tiens tout particulièrement à dédier cette chronique à deux personnes : à Anaïs, sans qui je ne me serais probablement jamais lancé dans l’écriture aussi intensément, et à Aya, mon petit rayon de soleil, sans qui je n’aurais pas chaque semaine le courage et la volonté d’écrire. Baraka llah u fik à chacune d’entre vous.

Deux précisions afin de conclure cette chronique : d’une part, la chronique censée paraître aujourd’hui et décalée en raison de l’actualité sera bel et bien publiée, mais la semaine prochaine sauf catastrophe atomique en terre Perse, et d’autre part, l’adresse mail créée en vu du concours du nez rouge d’or persan de l’année vous sera indiquée la semaine prochaine, merci d’avance pour votre libre participation à ce projet ludique.

Passez tous une bonne semaine et à la semaine prochaine,

Salaam ahlikoum !

 Jafar

Tagué: , , ,
Posted in: Actualité