ALERTE INFO (Zohra Dati) : Lancement de l’adoption par tous, de la fille de Rachida Dati

Posted on Nov 9, 2012 @ 14:09

13


Dominique Desseigne

Dominique Desseigne

Comme vous le savez, l’ancienne garde des Sceaux, Rachida Dati, a assigné devant un tribunal civil Dominique Desseigne, le PDG du groupe de casinos et d’hôtels Lucien Barrière pour « reconnaissance de paternité ». La maire du VIIe arrondissement de Paris avait jusqu’alors refusé de donner l’identité du père de Zohra, sa fille née le 2 janvier 2009. Dominique Desseigne est né le 19 août 1944 à Commercy (Meuse), c’est un homme d’affaires français. Il est président-directeur général du Groupe Lucien Barrière et président de la Société Fermière du Casino Municipal de Cannes. Sa fortune est estimée à 692 millions d’euros en 2009, ce qui le classe 92e fortune de France.

Pour la petite Zohra Dati, grandir sans son « papa », est, ce que veut lui éviter sa maman Rachida Dati et… la communauté africaine-française, qui a décidé d’agir dans ce sens il y a de cela trois jours. En effet, mis au courant du refus de Dominique Desseigne de se soumettre à un test de paternité comme le réclamait Rachida Dati, la justice a décidé de trancher le 4 décembre prochain. Alors, n’attendez pas, n’attendons pas, il faut aider la soldate Dati ou plutôt sa fille. Le point commun de tous ces potentiels adoptants, c’est qu’ils ne sont pas… millionnaires.

Loin des turpitudes de ces « grands », qui veulent simplement profiter de la jouissance ou d’une chair fraîche, mobilisons-nous pour que la petite Zohra puisse fêter noël avec joie, et sans retenue…Et que dire de la calomnie et de cette diffamation abyssale de cette femme de loi, l’avocate de dodo Desseigne, qui accuse la mère de Zohra d’être à la limite une péripatéticienne, sorte de distributrice universelle, qui ne résistait pas au charme de huit amants à la fois ou qui ne pouvait se passer de coït simplement. Quelle gourmandise ! Passons.

Depuis le lancement de ce concours d’adoption, c’est l’embouteillage. C’est chacun qui va de son imagination, dans toutes les communautés franco-françaises. C’est ainsi qu’un certain monsieur d’origine camerounaise du nom de Zoa, veut la renommer  Martine Zoa-Dati, ne voulant pas de prénom arabe, comme l’avait fustigé le polémiste Eric Zemmour. Un autre, d’origine malienne, a décidé de l’appeler Aminata Zohra Traoré. Un autre aussi, d’origine congolaise, a décidé de la renommer, Nzambé Ya Biyoko, un autre, d’origine rwandaise a décidé de la nommer Nestorine Segondine Kurékagura, et, enfin, un autre d’origine algérienne, veut l’appeler Myriam Abdul Aziz…etc.

Posted in: Actualité