Syrie : Les amis de François Hollande poursuivent leurs oeuvres macabres

Posted on Nov 2, 2012 @ 17:44

64


Les combats sont sans pitié en Syrie. Ce n’est un secret pour personne. Des exactions, commises par la soi-disant rébellion, ne peuvent plus se cacher. Tout se révèle au grand jour. La guerre est sans fin dans les provinces de Deir Ezzor, d’Idleb, à Damas ou à Alep ? Non, il faut du temps, pour balayer la vermine salafiste. Mais, l’armée arabe syrienne lutte toute seule, pour éradiquer ces criminels, amis de l’Occident, qui ne peut plus cacher leurs crimes de guerre.

Souvenez-vous, il y a quelques mois, dans un quartier de la grande ville du nord, Alep, vingt soldats syriens avaient été exécutés par une brigade dite rebelle. Les victimes avaient été capturées dans une caserne. Menottées et les yeux bandés, elles avaient été alignées le long d’une rue et exécutées.

Poursuivant dans leurs basses oeuvres, les amis de François Hollande viennent de rendre publique une vidéo dans laquelle ils exécutent 28 soldats syriens sur la route entre Alep et Damas. Ces derniers ont été tués sur un check-point de l’armée. Peut-être qu’il y aura une crise de conscience. Plus ces criminels perdent du terrain, plus ils deviennent violents. Ils le sont par nature mais, leur férocité a pris une nouvelle dimension.

L’ASL a pour liberté semble-t-il, celle de tuer. Elle ne sait que faire ça, d’autant plus qu’elle est protégée par les puissances mondiales. La vidéo que nous ne postons pas ici est très violente. On entend un terroriste dire: «Ce chien d’Assad !», avant de tirer sur les soldats. Un autre terroriste déclare : «Ne savez-vous pas que nous appartenons au peuple de ce pays ?»…bref, des fous, qui ne peuvent absolument pas diriger un pays car, ils sont là pour tuer et exterminer ceux qui ne sont pas comme eux et qui ne pensent pas comme eux…

Ses derniers instants: Les soldats sont présentés entassés sur le sol, à la mendicité pour leur vie devant leurs ravisseurs du recul et feu ouvert

Les soldats capturés sont entendus pour plaider leur vie avant d'être gravé sur.  Droits de l'homme Amnesty International a décrit le groupe le film comme «choquante»
Posted in: Actualité