Avec « Promote », le Facebook payant, le réseau social va nous « tuer » et favoriser les « mainstream » !

Posted on Oct 6, 2012 @ 9:21

31


Toujours à la peine en Bourse avec une action sous le seuil des 22 dollars, Facebook s’est mis en quête de nouvelles sources de revenus. En date du 3 octobre, le réseau social a étendu aux Etats-Unis un pilote lancé au mois de mai en Nouvelle-Zélande, et par lequel les utilisateurs peuvent payer pour mettre en avant des contenus, en plus d’optimiser leur visibilité sur le long terme. Ce qui veut dire que finalement, il faudra payer pour être vu de ses amis. Les plus forts, ou du moins ceux qui ont plus de moyens seront plus visibles.

Ceci signifie que les médiamensonges continueront à faire la pluie et le beau temps, tandis que nous, les petits, même nos amis auront du mal à voir nos publications. C’est le comble. Officiellement pourtant, Facebook semble rassurer ses utilisateurs, en arguant qu’il reste au stade des expérimentations, lancées entre-temps dans une vingtaine de pays.

Mais cette fonctionnalité devrait tôt ou tard concerner l’intégralité des 1 milliard d’inscrits que compte Facebook. Et assurer un peu plus la monétisation de cette audience. Puisque, moyennant une contrepartie financière de l’ordre de 0,40 à 2 dollars américains (environ 0,30 à 1,50 euro), payable par carte bancaire ou virement PayPal, tout utilisateur peut choisir de donner de l’importance à un contenu et en accroître par là même la portée, c’est dans ce sens que les « petits » périront. 

Et par conséquent, désormais, nos statuts, liens, photographies et autres publications, pour nous qui tenons des blogs et qui ont vu le  réseau social nous apporter de nombreuses visites, il faudra payer. Cette mise en évidence s’affichera et demeurera pendant un certain temps au plus haut de la Timeline des amis, plus susceptibles d’y porter attention. Mais, il faut payer pour ça. 

Avec 1 milliard de membres et une moyenne de plus de 300 contacts par individu, le flot d’informations, et plutôt à flux tendu qui circule sur le réseau est tel que de nombreux éléments passent instantanément à la trappe, sans jamais être visible du public escompté. Mais, il est vrai que, au regard des tarifs en vigueur, un tel service vise davantage les entreprises, en tant que levier promotionnel, dans une optique de publicité ciblée. En cela, les « mainstream » sont de grosses entreprises.

C’est en ce sens que s’était exprimée, en mai dernier, une porte-parole de Facebook, qui faisait clairement état de l’imminence d’un déploiement mondial. C’est donc « Promote », cette fonctionnalité qui sera accessible via une icône dédiée, placée à côté des boutons « J’aime » et « Commenter ». Elle fait suite à l’annonce d’un service de publicité payant pour les entreprises, avec des campagnes à 5 dollars minimum par encart publicitaire. En espérant que Twitter ne va pas suivre le chemin, il va falloir cravacher pour s’en sortir…

On va devoir faire du porte à porte, aller sur le terrain, créer des flyers et les distribuer dans les boîtes aux lettres et ainsi faire parler de soi en espérant le bouche à oreille. Le mercantilisme a gagné le monde et, ne tiendront que ceux qui auront de l’argent ou ceux qui se battrons comme de beaux diables pour s’en sortir…

Posted in: Actualité