Algérie : Une certaine opposition veut exister en exploitant notre brève sur Bouteflika

Posted on Sep 9, 2012 @ 10:04

102


Un zozo sur Al Qaïda TV  ex Al Jazeera

Un zozo sur Al Qaïda TV ex Al Jazeera

Les Frères musulmans et autres fondamentaux, salafistes surtout, un peu partout dans les pays arabes, sans l’avoir initié, rêve d’un printemps arabe pour asseoir leur domination car, le socle des principales sociétés arabiques, est l’Islam. En faisant semblant de dénoncer ce qu’ils nomment « rumeur », qu’est-ce qu’une certaine opposition algérienne ne va pas inventer pour exister ? Que ne va-t-elle pas créer, toute honte bue, pour faire part de son indignation galvaudée quant à notre brève sur le président algérien ? Lancer des cris d’orfraie, bégayer, jouer les vierges effarouchées ou insulter, tout y passe. Or, ce sont les mêmes qui appellent urbi et orbi à la mort de Abdelaziz Bouteflika et Bachar Al-Assad, les plaçant entre ceux qu’ils estiment être des « dictateurs déchus » : Ben Ali (Tunisie), Hosni Moubarak (Egypte), Ali Abdallah Saleh (Yemen) et le frère Guide Mouammar Kadhafi (Libye). Quelle pantalonnade ! Voilà des clowns qui s’habillent d’oripeaux élogieux mais dont le fond de la pensée, est la quintessence même de l’imbécilité habillée de chic. Je vais laisser la parole à cet aigri (photo) dont la prose morbide et mortifère laisse à désirer, tellement, elle est faite de menteries, d’approximations et de contre-vérités criardes qu’il assène tel un automate désarticulé. C’est d’une tristesse affligeante.

J’ai reçu un tombereau d’insultes sur Facebook, Twitter, dans les posts de ce blog ou par mail. Mais, je n’en ai cure car, le nombre de soutiens est encore plus important que le reste. Mais, ceci prouve une chose. Qu’on le veuille ou non, qu’il soit détesté par les uns et les autres -même Dieu ne fait pas l’unanimité, combien de fois un homme-, le président Abdelaziz Bouteflika, mort ou pas, est aimé par une majorité d’Algériens. C’est un fait irréfragable que j’ai palpé depuis deux jours. Quand on prétend être docteur comme celui qui m’attaque dans un post sur…Facebook, tout en étant incapable de déceler le bon grain de l’ivraie, de connaître la subtilité de la langue française, soit, c’est par mauvaise foi, soit c’est par opportunisme. Tiens, il m’accuse d’opportunisme et pourtant…Allez, petit salafiste, à vous l’honneur !

Suite à de nombreux messages reçus de compatriotes, je me permets d’intervenir au sujet d’une rumeur ayant circulé hier après-midi sur le décès du 1er responsable de notre malheureux pays.

Il est quand même scandaleux et aberrant de voir une “info” balancée par un site inconnu d’un anarchiste Outre-Méditerranée, autoproclamé journaliste, trouver écho auprès de nos compatriotes avec cette insistance plus qu’inquiétante.

Cet anarchiste, en plus de ce faux scoop, pousse le bouchon plus loin en se réjouissant dans “une mise au point” que cette “rumeur” ait fait exploser le compteur de son site, tout en soulignant qu’il portait dans son coeur à la fois le 1er responsable du pays et l’Algérie. Il est à signaler que sur ce blog inconnu, le peuple syrien qui résiste à la tyrannie est traité de “terroriste”. Rien que cela !

Ce qui est inquiétant ce n’est pas le jeu malsain de cet anonyme anarchiste qui balance une “info” sur simple coup de téléphone reçu à une terrasse de café, sans la vérifier, mais cette rapide réceptivité par certains de nos compatriotes qui avalent n’importe quoi. A ce rythme, une quelconque rumeur, demain, pourrait faire, à Dieu Ne Plaise, basculer le pays dans le chaos.

Encore une fois, on ne réglera pas la grave crise politique de légitimité du pouvoir par la disparition de telle ou telle personne. Seul un changement radical du SYSTEME permettra au peuple souverain de choisir sa voie.

Et nous n’avons nullement besoin de leçons à recevoir d’anarchistes et d’opportunistes Outre-Méditerranée.

Premier paragraphe : Le bougre balaie du revers de la main la vérité. Pour se faire important, il dit avoir reçu de nombreux messages et « je me permets » et tutti quanti. Qui peut croire à cette fable-là d’un inconnu au bataillon qui veut se faire mousser ? 

Deuxième paragraphe: Tout en méprisant les Algériens, voici un clown dont le parti politique ne peut tenir dans une cabine téléphonique-j’ai visité leur site-, accuse et pourtant, surfe lui aussi sur la vague de ce qu’il nomme rumeur d’un site inconnu qui fait quand même en moyenne 25 000 personnes par jour, sans publicité des grands médias. Ce sont les évènements récents qui ont fait exploser son compteur de fréquentations et, ce n’est pas de ma faute. Je veux dire à ce petit zozo, que, j’ai bossé pour Al Qaïda TV ( ex Al Jazeera) en tant que journaliste et non invité salafiste. Qu’il se renseigne…

Troisième paragraphe : On sent un homme aigri, jaloux du succès des autres, prêt à couper le cou du taulier des lieux. Une haine viscérale toujours véhiculée par des insignifiants. Lui, docteur ? Combien de patients sont morts entre ses mains ? Il me dit anarchiste, sans savoir la signification. Ce sont ses amis qui veulent l’anarchie en Syrie. Il considère, enfin, le peuple syrien comme celui des barbus qui pillent, tuent, violent, volent et agressent les Syriens. C’est le monde à l’envers. Pour information, petit zozo, il y a depuis ce matin, 10h, plus de 25 000 personnes qui sont passés sur ce site !

Quatrième paragraphe: Le mensonge ne tuant personne, il ose dire que j’ai balancé l’info sur la mort d’Abdelaziz Bouteflika sans vérifier. Très et trop drôle. Je vous renvoie au récit que j’ai réalisé lorsque la polémique a commencé à enfler et que ce prétendu médecin dit avoir  lu. Le clown entre par effraction dans ma tête et poursuit dans sa tentative insolite d’exister, en arguant benoîtement, comme ces salafistes qui lisent le Saint Coran à l’envers ou les yeux bandés, et faisant semblant d’aimer son pays alors qu’il y souhaite le chaos.

Cinquième paragraphe: Avec son nez rouge, il parle enfin politique. Fichtre. Mais, sans manière ni charisme. Du bla bla hypocrite.

Sixième paragraphe: Le saltimbanque de service conclut son propos avec un « nous n’avons pas besoin de leçons à recevoir d’un anarchiste ». Vous saisissez ? C’est la première fois qu’une rumeur se transforme en une leçon de morale. On aura tout vu. Je suis simplement mort de rire en lisant tant de bassesses…

En conclusion, si vous connaissez ce clown, cet énergumène, dites lui que, il a la chance de vivre en Algérie parce que, ses incitations à la haine et sa glorification de la mort le priveraient d’existence chez ses amis Saoudiens et Qataris !

Posted in: Actualité