#Elysée2012 :François Hollande et son inquiétant Gouvernement à venir

Posted on Mai 11, 2012 @ 0:01

34


Calixthe Beyala et François Hollande (Palais des congrès le 14 avril 2012)

Calixthe Beyala et François Hollande (Palais des congrès de Paris le 14 avril 2012)

La modératrice m’a envoyé des messages postés ici, où, certains, qui vont toujours très vite en besogne, me qualifient déjà d’être très proche du Parti socialiste (PS). Il n’en est rien et, je n’y suis pas encarté mais, mes 3 frères, si. Je suis un électron libre et je le resterai. J’ai gagné mon pari, celui d’avoir mis ma petite pierre pour que le fossoyeur de la République, en l’occurrence Nicolas Sarkozy, ne soit plus élu. C’est déjà une très grande satisfaction et je juge sur pièce et ne donne pas un blanc-seing au PS.

Tout d’abord, ma première inquiétude apparaît suite à l’annonce du nouveau Gouvernement par certaines petites indiscrétions qui me sont parvenues. Je peux vous confirmer que cette personne, très proche du nouveau président, ne sait pas vraiment ce qui se passe dans la tête de François Hollande, qui est finalement très secret. Certains soupçonnent sa compagne Valérie Trierweiller, d’avoir la main-mise sur la formation de la nouvelle équipe.

Sachez que, Julien Dray a grillé sa carte. C’est bien dommage, il a été éconduit comme un malpropre par Valérie Trierweiller, qui lui reproche d’avoir invité DSK pour son pot d’anniversaire sans mettre au courant les autres invités. Franchement, alors que François Hollande a gagné, malgré la polémique suscitée par ce passage, reprocher à Julien Dray cet écart-s’il y a vraiment écart-, ne pas appliquer le pardon serait d’une tristesse abyssale.

On ne peut pas commencer à ostraciser alors que dans le discours, on annonce qu’on veut fédérer, unir, rassembler. Si on ne le fait pas dans sa propre famille, c’est inquiétant. A ceux qui m’ont demandé si calixthe Beyala qui avait fait campoagne pour François Hollande serait ministre, je peux les rassurer, elle n’a jamais fait la demande et se sent..libre. Son souhait était le départ de Nicolas Sarkozy avec tout le mal qu’il a fait à l’Afrique, son continent d’origine. Donc, sur ce sujet, pas de supputation.

Ce qui est inquiétant dans le Gouvernement annoncé, c’est que personne ne sait réellement combien de membres il comptera. Réduction des salaires, oui, mais s’il y a doublement des ministres, rien n’aura changé. Quant aux postes clés et/ou régaliens, François Hollande qui tenait à nommer Jean-Marc Eyrault comme premier-ministre se retrouve confronté à ses promesses de ne point nommer une personne qui a un passé judiciaire. Eyrault a  connu une condamnation à 6 mois de prison avec sursis et 30.000 francs d’amende prononcée en 1997 pour favoritisme. Hollande en passe de bouffer son chapeau comme on dit ? Wait and see !

Quand on passe aux autres postes, on pense qu’au ministère de l’Intérieur, Manuel Valls tient la corde. Ce serait une erreur à défaut d’une faute lourde. On ne peut être de gauche et nomer un mec de droite encarté certes au PS, pour s’ocuper de la politique de l’immigration et de police. D’autant plus que notre élu n’est pas si éloigné des idées de Nicolas Sarkozy.

A la Justice, une pétition circule pour que l’ex juge Eva Joly hérite du poste. Pa si sûr que François Hollande soit sensible à ça. A l’Education nationale, celui qui tient la corde c’est Vincent Peillon. A l’Economie et Finances, c’est probablement Pierre Moscovici. On parle aussi de l’entrée de Christine Taubira qui sera obligée de laisser son poste de député de la Guyane et de Victorin Lurel, député de la Guadeloupe à des postes de « ministre plein » si je puis dire. Ce serait la première fois qu’un Gouvernement ara deux ministres noirs, loin des saupoudrages habituels.

Allez, réponse, le mercredi 15 mai pour le Premier ministre, et le 16 mai pour l’ensemble du gouvernement.

 

Posted in: Actualité, Politique