#Toulouse : Nicolas Sarkozy, le premier mort qui lit son oraison funèbre

Posted on Avr 29, 2012 @ 18:32

23


On a assisté à Toulouse, à la plus grande envolée lyrique jamais entendue en France depuis 5 ans, prononcée par une personne sortie d’un cimetière. « En 2012, le sujet majeur ce sont les frontières » a dit Sarkozy lors de son discours en Haute-Garonne. Donc, les français n’ont plus faim, mais ils ne pensent qu’aux frontières. On croit rêver. C’était la frontière dans toute sa splendeur, surtout au ras des pâquerettes.

Le petit homme a poursuivi: « l’Europe a trop laissé s’affaiblir la Nation ». « Les pays qui gagnent aujourd’hui, c’est les pays qui croient dans l’esprit national ». Eloge du nationalisme qu’on dit ne pas aimer mais, on le fête, on le glorifie, on le chante, on le vénère. Marine Le Pen doit bien se marrer en l’écoutant. Un copier-coller aussi ridicule que triste.

Henri Guaino a commis un crime cet après-midi à Toulouse, en rédigeant cette daube salace et triste. D’une incohérence abyssale, il a osé faire lire cette élégie par le mort lui-même, Nicolas Sarkozy. « Ce sont les staliniens du 21e siècle ». Fichtre. Cet homme est perdu, ses proches aussi. Ils ne savent plus vraiment où ils vont. Pour conclure sur sa prose mortifère, il a dit de François Hollande, qu’il « défilera derrière les drapeaux rouges de la CGT » le 1er mai pendant que lui fêtera « tous ceux qui travaillent » …

Mais, pendant ce temps-là, Hollande remplissait Bercy à ras bord. La résurrection de Sarkozy n’aura sans doute pas lieu. 

Posted in: Actualité, Politique