Foot – Lettre ouverte à Orange-Sport qui confisque la CAN (2012)

Posted on Jan 24, 2012 @ 7:23

26


Tribune libre d’Alert2Neg

Le coup d’envoi de la Couped’Afrique des Nations a été donné Samedi, 21 janvier 2012. Or, cette fête du football Africain, tant attendue par les Africains et amateurs de football, en particulier ceux qui résident sur le territoire français (métropole et Outre-Mer), s’est transformée en calvaire pour les passionnés de football qui se préparaient à vivre intensément les exploits des footballeurs Africains. Si nous en sommes là, c’est pour trois raisons principales.

Premièrement, c’est la faute aux « dirigeants » du football Africain qui sont à l’époque contemporaine ce que les « roitelets nègres » étaient à l’infâme commerce négrier et esclavagiste, c’est-à-dire des relais humains prêts à céder les leurs pour acquérir de la verroterie. Hier, certains échangeaient leurs «  frères » contre de la pacotille, aujourd’hui, d’autres, c’est-à-dire les «  marchands  indigènes », qui travaillent pour la Confédération Africaine de Football (CAF), octroient des droits exclusifs du football Africain en échange de billets d’euros ou dollars offerts par des « négociants européens » au service des multinationales.

Deuxièmement, c’est la faute au service public français, en particulier au groupe France télévisions, qui affiche par la non retransmission de cette compétition continentale phare, un mépris évident à l’égard des millions de téléspectateurs, toutes couleurs, origines et religions confondues, qui se passionnent habituellement pour la coupe d’Afrique des Nations (CAN), et payent une redevance annuelle pour recevoir des programmes de télévision de qualité tout au long de l’année. Force est de constater que les dirigeants de la télévision publique française s’exonèrent de leurs responsabilités en n’appliquant pas pour leurs téléspectateurs le «  service minimum », concept pourtant rendu obligatoire par le vote récent d’une loi par le Parlement Français.

Troisièmement, c’est la faute au groupe ORANGE, qui se comporte en féroce prédateur qui s’accapare la coupe d’Afrique des Nations (CAN), pour en faire un véritable produit d’appel pour mieux vendre ses services et offres associées aux passionnés du ballon rond. Pour preuve, ce communiqué paru dans de nombreux médias Africains : « Orange partage avec ses abonnés une passion commune : le football. Depuis de nombreuses années, Orange promeut le football africain et est le sponsor principal des six compétitions majeures de la CAF jusqu’en 2016 ».

Or, le moins qu’on puisse dire, c’est que derrière cette posture en apparence philanthropique se cache en réalité une vulgaire opération mercantile et de communication visant à conquérir de nouvelles parts de marché dans un environnement plus que jamais concurrentiel, encore plus depuis l’entrée en lice fracassante d’un quatrième opérateur, FREE, sur le marché de la téléphonie mobile.

Aujourd’hui, il apparaît clair que la position d’ORANGE par rapport àla CANrelève de l’escroquerie intellectuelle et d’un véritable abus de position dominante relative à l’histoire coloniale française en Afrique. Parce que cette situation est insupportable, ubuesque, contre-productive pour le football Africain, et qu’elle pénalisera des millions de passionnés de football jusqu’en 2016, nous ne pouvons plus l’accepter.

Parce que la loi du marché ne saurait justifier l’injustifiable, et qu’il aurait été impossible qu’un fournisseur d’accès Africain, par exemple, MTN, multinationale sud-africaine, confisque la prochaine Coupe d’Europe des Nations en Pologne, privant ainsi des millions de téléspectateurs français de cette compétition, nous exigeons immédiatement la rupture de ce DEAL indécent conclu sur le dos des millions de téléspectateurs par les petits copains dela Françafrique.

 *Retrouvez les articles d’Alert2Neg SUR SON BLOG