Bigeard aux Invalides ou la profanation mémorielle des Algériens

Posted on Déc 11, 2011 @ 18:13

111


Nicolas Sarkozy et Abdelaziz Bouteflika

La course à la présidentielle 2012 ressemble de plus en plus à une opération espadon pour l’Union pour un mouvement populaire (UMP). Il faut se maintenir au pouvoir par tous les moyens, et Nicolas Sarkozy n’hésite pas à réhabiliter honteusement l’ L’Organisation armée secrète (AOS). Crainte du parti majoritaire, surtout que Marine Le Pen surfe sur la vague des intentions de vote très favorables qui mettraient en danger leur champion. Alors, il faut par des voltiges mensongères, un discours nauséabond et mortifère, caresser dans le sens du poil tous les nostalgiques de l’Algérie française.

 Les cendres du général Bigeard, le parachutiste lorrain et bourreau des Algériens seront donc transférées aux Invalides, au courant de ce mois de décembre 2011. C’est probablement l’ultime syncrétisme d’un calcul électoral pour ratisser large et surtout chasser sur les terres du Front national, un parti raciste et xénophobe. Les responsables UMP estiment sans vergogne que, les électeurs du FN sont des personnes égarées. Eviter la bérézina électorale permet-il de faire tout et n’importe quoi ? Sarkozy est tombé bien bas, entre provocation et mépris des autres.

Faire croire que la proposition du transfert des cendres de Marcel Bigeard décédé à 94 ans le 18 juin 2010, aux Invalides, a été faite par le ministre lorrain de la Défense GérardLonguet et acceptée par la fille du célèbre général baptisé Bruno par ses fidèles, c’est de l’enfumage. Sous Sarkozy, un ministre n’a jamais eu droit au chapitre. Lui, Bigeard, grand soldat dela Nation ? Peut-être mais, son pedigree indochinois et surtout algérien ne lui permet pas une suite favorable sur le terrain historique pour qu’il figure où reposent ses compagnons tombés au feu. Bigeard aux Invalides, c’est de la provocation, une insulte et une profanation mémorielle des Algériens. A sa mort, le général avait bénéficié d’honneurs militaires qui s’étaient déroulés aux Invalides. Son cercueil était orné de la grand-croix de la Légion d’honneur, du képi et de la casquette des paras du général, alors qu’une gerbe de la présidence dela République avait été apposée au pied de la dépouille. Selon ses vœux, il voulait que ses cendres soient dispersées au-dessus de Dien Bien Phu (Vietnam) afin de « rejoindre ses camarades tombés au combat ». Refus du Vietnam.

Après avoir été député pendant des années, on avait enfin découvert les œuvres macabres et peu reluisantes de cet homme durant la guerre d’Algérie. Accusé d’avoir pratiqué la torture par d’anciens membres du FLN mais aussi par d’anciens combattants qui ont fait la guerre à ses côtés, pourquoi tenter cette réhabilitation honteuse de l’OAS ? Malgré des preuves accablantes,  il a toujours nié son implication. Dans L’Ennemi intime, un téléfilm documentaire français réalisé par Patrick Rotman en 2002 pour le compte de la chaîne de télévision française France 3, des témoignages d’anciens combattants reconnaissant avoir commis des exactions sur les populations locales existent, dont celui de l’affreux Paul Aussaresses. « La France n’a jamais commis de génocide » aime assener Nicolas Sarkozy du haut de ses talonnettes, chaque fois qu’il se rend dans le sud dela France. Le sud est le haut lieu où presque tous les nostalgiques de l’Algérie française se sont installés après avoir quitté l’Algérie.

Le militarisme abscons français que fête l’Hôtel des Invalides pour la gloriole des prédateurs, ces chantres des guerres coloniales, doit cesser. Pire, à chaque fois qu’ils sont épinglés, ils osent parler de mal nécessaire. Comment peut-on justifier ainsi la violation des droits humains ? Malgré la pression de l’UMP pour que ces restes du général soient transférés aux Invalides, une pétition lancée fin novembre à l’initiative de différentes personnalités circule. Cette pétition rappelle à juste titre que Bigeard a été « un acteur de premier plan des guerres coloniales » menées par la Franceen Indochine et en Algérie, « utilisant des méthodes souvent ignobles ». Un massacreur des peuples, soit-il simplement un soudard au service de son pays ne mérite pas un tel honneur, d’autant plus que ça ne facilitera pas les relations entrela Franceet l’Algérie.

Allain Jules