Libye – 3 traîtres : Bongo, Jammeh, Wade

Posted on Juin 30, 2011 @ 14:16

10


Les traïtres

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba, celui de la Gambie Yayah Jammeh et du Sénégal Abdoulaye Wade, sont les hydres de l’Afrique. Inconsistants, perdus dans leurs tours d’ivoire, incapables de comprendre le monde,  à contre-courant de la marche de l’Afrique, ils voguent à vau l’eau, en suivant comme des moutons, le président français, Nicolas Sarkozy.

Peut-on parler de renégats de Benghazi et de renégats Africains ? Sans doute, quoique ceux de Benghazi sont aussi Africains au même titre que les trois chefs d’États africains qui viennent de s’humilier en apportant, qui, leur soutien aux sous-fifres de Benghazi, qui, en faisant des déclarations à l’emporte- pièce. On peut comprendre le président gabonais dont le pays a assuré pendant tout le mois de mars la présidence du conseil de sécurité des Nations unies, par le bais de son représentant permanent auprès de l’organisation mondiale, M. Emmanuel Issozé-Ngondet. Mon Gabon croit qu’il fait partir des grands du monde et avait d’ailleurs été favorable à la résolution contre la Libye qui a tant fait, pourtant, pour ce pays.

J’avais déjà parlé (vidéo) du fantasque président gambien Yahya Jammeh, 46 ans dont…17 ans au pouvoir. Il a gelé les avoirs de Kadhafi en favorisant le chômage dans son pays. Il prétend guérir le sida, l’hypertension artérielle en une seule dose avec une de ses mixtures, ou encore l’asthme. Arrivé à la faveur d’un coup d’état, il souhaite la fin de Kadhafi, pour simplement récupérer les biens libyens, comme les États-Unis l’ont fait. Quant à Abdoulaye Wade le président sénégalais, il dit qu’il s’est rendu à Benghazi sur injonction de Nicolas Sarkozy, de peur que les Occidentaux…bombardent son pays. Véridique, selon un câble diplomatique. Fichtre.

De découvrir aujourd’hui la déclaration du président gabonais, est triste. Il trahi son père El hadj Omar Bongo Ondimba, vieil ami de Kadhafi.  L’ancien Alain Bongo, devenu Ali Ben Bongo Ondimba ne sait pas que c’est parce que son père était fasciné par le musulman…Kadhafi qu’il s’est converti, lui avec. D’ailleurs, ce dernier a financé l’Islam gabonais comme l’Islam africain en général, en dotant à des nombreux pays, des Mosquées. C’est ainsi que le Mali ou encore l’Ouganda, où il avait inauguré l’une des plus grandes mosquées d’Afrique à Kampala, capable d’accueillir plus de 12 000 fidèles.

Alors que l’Otan bombarde honteusement la Libye, ce que le président gabonais trouve de bon à dire, c’est ceci: « Pour l’avenir de son peuple, pour l’avenir de son pays, pour l’avenir de l’Afrique, il serait bon que de lui-même, il (le colonel Kadhafi) se retire, afin de faciliter la réconciliation du peuple libyen ». Il ne condamne donc pas les tueries des soldats de l’apocalypse et les renégats de Benghazi qui ont attaqué un pays dont tous les indicateurs étaient au vert ? C’est simplement honteux.