Libye – Barack Obama le caniche de Nicolas Sarkozy

Posted on Juin 16, 2011 @ 8:04

117


La guerre en Libye prend un tournant tragique pour Barack Obama et les Etats-Unis où, le nombre de homeless (SDF) explose, alors que le pays dépense des milliards de dollars pour faire la guerre à travers le monde, notamment cet illégal conflit contre Tripoli. Après les salmigondis d’un pseudo philosophe -parce qu’un vrai philosophe ne peut prôner la guerre-, et écrivain décati suivi tête baissée par Nicolas Sarkozy, ce fut au tour du président américain, sans l’aval du Congrès, d’emboiter le pas tel un mouton.

D’entrée de jeu, le président américain avait permis l’envoi de plus de 100 missiles de croisière Tomahawk sur Tripoli. Quand on sait que ces derniers valent la coquette somme de 600 000 $ l’unité, on se demande bien comment et pourquoi une telle puissance de feu si en filigrane, il n’y a pas un espoir pour glaner gratis, quelques puits de pétrole pour compenser ces dépenses astronomiques ? Ceci passant par la tentation simple, hypocrite et morbide de déloger un chef d’Etat étranger qu’on apprécie pas.

Aujourd’hui, c’est la soupe à la grimace. Le Congrès demande des comptes au président américain. Par la voix du président de la Chambre des représentants, John Boehner, il a été demandé à Barack Obama d’arrêter l’illégalité des opérations américaines en Libye, puisqu’il n’a pas eu l’aval ni l’autorisation du Congrès pour se jeter à corps perdu dans les bras du président français. A cet effet d’ailleurs, plusieurs élus américains, courroucés par violation de la constitution, ont déposé une plainte contre la décision de Barack Obama de se passer du feu vert du Congrès.

Alors qu’il n’y va nullement de l’intérêt supérieur du pays, comment Barack Obama a-t-il pu s’engager ainsi ? N’est-il pas victime du syndrome de l’homme noir qui croit toujours que le blanc a raison ? Il faut franchement être taré pour suivre Nicolas Sarkozy dans sa croisade anti-arabe et anti-Islam. Aujourd’hui, la guerre illégale dite humanitaire contre la Libye a déjà coûté la bagatelle de 715 millions de dollars au bas mot, aux Etats-Unis. C’est d’ailleurs l’administration Obama qui a communiqué ces chiffres. 

Plus le conflit perdure, plus les dépenses sont conséquentes. Que c’est risible de se mettre en porte-à-faux dans son pays pour faire plaisir au roitelet élyséen !