Syrie – Silence complice: Bachar tue !

Posted on Mai 18, 2011 @ 14:39

34


TRIBUNE LIBRE DE KAISA ILUNGA

Timidement, du bout des lèvres, personne n’accuse la Syrie qui sert actuellement le théâtre de tueries massives sous l’œil impuissant, l’œil complice des prétendus défenseurs des Droits de l’homme.

C´est révoltant, c´est criminel et inhumain de voir des civiles désarmés en fuite pris pour cible par des tueurs à gages qui tuent, massacrent, exterminent et ce, sous l´oeil fermé des protecteurs et autres petits Rambos criminels opérant en Afrique ! Ces crimes contre l´humanité, iniques, démontrent à suffisance la complicité de toute la planète terre qui ne vaut pas son pesant d’or à côté de celui des singes en folie de grandeur !

Est-ce possible en ce 21ème siècle, qu´on accepte, qu´on cautionne, des crimes aussi sauvages ? Que de s´acharner sur des minorités en Cote d´Ivoire, en Libye et autres Républiques bananières désarmées et à la merci des petits despotes, nostalgiques de la colonisation et du pillage, elle, la France, et L´Otan, y compris l´Amérique, feraient mieux d´intervenir militairement à coup de bombes sur les résidences du despote de Bachar al Assad et ça urge !

Pourquoi a-t-on peur de ce sanguinaire de Bachar al Assad en déséquilibre, prêt à s´écrouler tel un colosse aux pieds d´argiles ? Pourquoi la France n´a-t-elle de muscles que pour le cacao Ivoirien le pétrole lybien et l´extermination des jeunes aveugles Gbagboistes sacrifiés sous des bombardements sauvages, lesquels jeunes aveugles faisaient mur pour protéger le peureux de Gbagbo, cachés avec les siens dans le bunker ? Pourquoi est-ce que les Etats-Unis brillent par une inertie complice et gravissime de non assistance à peuple sous massacre ?

Qu´à cela ne tienne, quelque soit la longueur de « la nuit de l´obscurantisme » dans laquelle les pays prétendus « champions de la démocratie et civilisés parce que fabriquants d´armes et de bombes », donneurs de lecons, nous précipitent, la journée finira toujours par luire de mille feux et flammes qui allumera le « Tsunami démocratique dévastateur ».

Personne ne va y échappé, Bachara al Assad n´a de maquillage immunitaire d´ état qu´en se recroquevillant tel un pantin derrière des blindés tirant sur des Syriens désarmés comme sur du gibier de potence et un prétendu rôle modérateur qu´il jouerait dans des conflits bidons ! l´hémoragie démocratique et populaire des revendications des masses est contagieuse et sans appel !

Syrie, Yemen, Burkina Faso, Congo et d´autres encore, voir en France, restent et demeurent incurables, voir cancérigènes et se trouvent etre en phase de propagation sur toute l´étendue de la Syrie. Plus qu´une question de temps, avec ou sans bombardement, sous oraison funèbre de La Marseillaise, ainsi donc, le Syrien Assad répondra de ces crimes mais aussi et surtout tombera tel un cacao en phase de pourrissement !

Bachar al Assad massacre dans l´impunité la plus complice qui puisse éxister et ne se trouve pas encore sur une quelconque liste « rouge » des criminels Syriens sous sanctions ou interdictions de voyager… Jusqu´alors, les indécis, pays sans vergogne, attendent, scrutent la bonne heure, qui sonnera le glas de l´imparable ( ?) fin de régne de Bachar al Assad pour enfin, se rattrapper et choisir le camp du peuple.

Dans le cas contraire, si la révolte ne s´avère pas positive, les pays amis d´hier, ne tourneront point casaque pour assister le peuple, ce que je qualifie de politique stratégiquement et tristement « caméléonesque »… Qu´est-ce que nous vivons dans une primitivité plus sauvage que celle des fauves en plein saccage et carnage !

Situation archi-dramatique, ouvrez l’oeil et le bon !

Kaisa Ilunga 

D’Allemagne