Côte d’Ivoire – Le mystère Charles Blé Goudé

Posted on Mai 8, 2011 @ 8:05

20


Charles Blé Goudé

Abidjan – D’Allemagne, à Bonn, d’où je vous écris de l’aéroport en partance ce matin pour Stockholm, en Suède, je m’interroge. Une question à mille balles sur le sort du « général de la rue » Charles Blé Goudé, qui n’a plus donné de signe de vie depuis le 12…avril dernier. Un mois après la chute de Laurent Gbagbo, presque jour pour jour, son ancien ministre de la Jeunesse, harangueur de foule devant Dieu et les hommes est aux abonnés absents. Ambiance.

C’est assez bizarre que cet inconditionnel du président Laurent Gbagbo garde le silence après tous les évènements tristes ou malheureux qui se sont déroulés ces derniers temps en Côte d’Ivoire, notamment à Abidjan. Le mystère Charles Blé Goudé sera-t-il élucidé un jour ? Ce qui est sûr, il n’y a que deux possibilités: soit, il est décédé, soit, ceux qui le protègent lui ont instamment demandé de se taire comme d’usage lorsqu’on est un exilé politique dans un quelconque pays…

L’hypothèse du décès qui doit tarauder les esprits, serait plus plausible selon de nombreux observateurs. Primo, lors de l' »assaut final » donné au domicile présidentiel de Cocody, une rumeur allait courir sur son tabassage…à mort, avant que lui-même ne démente sur les antennes d’ I>Télé. Par la suite, le nouveau Gouvernement ivoirien attesta, par la voix de son porte-parole le ministre Patrick Achi, que Blé Goudé avait été arrêté, avant de se rétracter. Tertio, un conseiller du président Laurent Gbagbo allait à son tour démentir l’information du Gouvernement ivoirien tout en précisant que le chef des « patriotes » est en lieu sûr, sans toutefois mentionner la position géographique.

Aujourd’hui, des voix s’élèvent pour dire que le démenti du camp Gbagbo n’était là que pour occuper le terrain. En revanche, toujours selon eux, l’arrestation de Charles Blé Goudé par les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), se serait mal passée, et que le leader des jeunes aurait été tué d’où la précipitation du Gouvernement de démentir aussitôt son arrestation de peur d’être accusé de crime. Avec toutes les rumeurs en provenance d’Abidjan, il faut tout prendre avec des pincettes. 

La probabilité d’un cas d’exil ne serait pas fortuite. En effet, certains régimes vous accueillent sans grande difficulté, mais vous interdisent de communiquer, pour peu que vous êtes un exilé politique. Il faut parfois maintenir la coopération bilatérale entre deux Nations et par conséquent, pour un seul individu, on ne peu rompre ou compromettre ses relations, notamment diplomatiques.

Comme rien ne se cache, un jour, on saura ce qui est advenu…