Côte d’Ivoire – La tragédie du roitelet Gbagbo

Posted on Mar 11, 2011 @ 13:13

14


Les jeux sont faits. Il n’y a plus de contestation possible mais, les spécialistes de l’esbroufe vont encore une fois nous parler de la pseudo constitution qui a dûment reconnu et bla bla comme président de Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo. Un tel degré de forfaiture lié à un déni de démocratie, la xénophobie et l’envie de sang pousse à gerber. Que n’ai-je déjà entendu sur mon compte selon la modératrice de ce site ? Tous les noms d’oiseaux d’une virulence inouïe à moi affublés qu’elle ne publie pas, laisseraient songeur, rêveur. Je n’en ai cure. J’ai cassé fièrement cette doxa gbagbiste liée au mensonge abyssal de la souveraineté de la Côte d’Ivoire et, mythomanie suprême, de l’Afrique. Ceci, sans toutefois être son adversaire ou supporter de Alassane Dramane Ouatarra. Mon parti c’est la paix et la Côte d’Ivoire.

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a « entériné » les recommandations du panel de haut niveau des chefs d’Etat africains sur la Côte d’Ivoire, qui a confirmé qu’Alassane Ouattara était le président élu de Côte d’Ivoire, a rapporté vendredi un haut responsable de l’UA. Ceci implique qu’il doit laisser le pouvoir qu’il usurpe depuis bientôt 4 mois. Après la CEDEAO, voici que l’UA reconnaît celui que le peuple souverain de Côte d’Ivoire a élu, au-delà des considérations ethnique, régionale ou religieuse.

Le groupe de chefs d’Etat demande également à M. Ouattara de mettre en place un gouvernement d’ouverture et d’aider à trouver « une sortie honorable » pour le président sortant Laurent Gbagbo. Les partisans de ce dernier ont cependant d’ores et déjà jugé « inacceptables » les décisions du panel. Est-ce un hasard ? Non. Quand on est essentiellement dans le faux et que la vérité vous foudroie, pour se faire mousser et montrer ses biscotos, on joue les autistes pour le malheur de la Côte d’Ivoire. On n’aura tout essayé pour faire entendre raison à cet homme. Il n’a qu’un seul dessein: rester au pouvoir pour lui et ses proches. La Côte d’Ivoire ? Le dernier de ses soucis.

Sans faire insulte à son combat passé, cet homme doit se rendre à l’évidence. Rien ne sert de s’accrocher ainsi au pouvoir, après le désaveu de son propre peuple car, il a été battu à plate couture lors des élections, et craché aujourd’hui pas le monde entier, à part quelques illuminés perdus dans un millénarisme ridicule. On apprend ce matin avec consternation qu’après le verdict d’Addis-Abeba, courroucé, le clan Gbabgo, grand démocrate devant l’Éternel et les hommes, a empêché ce matin, vendredi, la distribution des journaux pro-Ouatarra. Il est obligé d’envoyer ses FDS (Force démoniaques et sadiques) devant le siège d’Edipresse à Adjamé (quartier d’Abidjan). En réaction, le grossistes refusent aussi de prendre les journaux pro-Gbagbo. Vous avez dit un homme aimé par son peuple ?

C’est ainsi que les journaux suivant ne pourront pas informer leurs lecteurs:  Le Nouveau Réveil, Le Patriote, Nord-Sud, Le Mandat, Le Démocrate, L’Expression, Le Jour Plus, L’Intelligent d’Abidjan. Au royaume de Gbagbo, décidément, les borgnes sont rois. Il a encore des supporters motivés par on ne sait quoi.  Voici quelques UNES dont le pouvoir qui viole la liberté d’expression vous a privé ce matin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.