Exclusif: la biographie non-autorisée de Carla Bruni qui fait trembler l’Élysée..

Posted on Sep 6, 2010 @ 7:39

67


C’est le branle bas de combat à l’Elysée, dans toutes les rédactions de France et de Navarre ou chez l’éditeur Flammarion. L’Elysée aurait menacé de poursuite, tout abus et/ou dénonciation calomnieuse à l’encontre de l’épouse du président de la République. Dans les rédactions, c’est l’expectative, personne n’ose en parler. Chez Flammarion enfin, l’éditeur a alerté ses avocats et n’a pas encore donné le titre du livre de Besma Lahouri, qui serait une succession de révélations croustillantes sur la vie sexuelle de Carla Bruni-Sarkozy. Toujours est-il que, la presse étrangère en fait déjà ses choux gras, en parlant de cette biographie non-autorisée qui risque d’ébranler, disent-ils, le 55, rue du faubourg Saint-Honoré, avec tout particulièrement, une révélation phare. Explications.

Rien ne va plus pour Carla Bruni-Sarkozy. Elle a été récemment traitée de prostituée par une presse iranienne mal inspirée. Alors que le réalisateur américain Woody Allen dit à qui veut l’entendre dans les médias, qu’il a aimé la prestation de Carla Bruni-Sarkozy, qui « peut jouer n’importe quel rôle », dit-il, en privé, il semblerait qu’il dise le contraire. La presse indique que le tournage du film « Midnight in Paris » risque de tourner au fiasco total pour Madame Sarkozy dont plusieurs plans seront supprimés au montage. Une actrice inconnue pourrait refaire les scènes où Carla Bruni-Sarkozy se serait royalement plantée, indique un proche du réalisateur américain : « On gardera sans doute son entrée et sa sortie d’une épicerie », dit la source qui veut rester anonyme. Wait and see ! Rien n’indique enfin si la journaliste Besma Lahouri en dira un mot dans son pamphlet qui paraîtra en librairie ce mois-ci.

Après avoir eu un succès de librairie avec son livre « Zinedine Zidane, Révélations sur le plus grand joueur du monde », la journaliste Besma Lahouri de L’Express Magazine, s’attaque cette fois-ci à la première dame de France Carla Bruni-Sarkozy. Non contente d’avoir provoqué contre elle, avec l’épisode Zidane, les foudres des fans sur les réseaux sociaux où elle fut traitée de « petite p* », malgré le vol de son manuscrit avant parution, travail de 2 ans d’enquête minutieuse envolée, elle allait réécrire le livre. Craignant les foudres élyséennes, ses proches disent qu’elle est introuvable et que le manuscrit de son nouvel opuscule est même protégé par  des gardes…..armés payés rubis sur l’ongle par les éditions Flammarion. C’est comme si, la vie de Carla Bruni-Sarkozy était un secret de polichinelle…

Il est donc dit que les révélations sont explosives. Le livre expose notamment, le pedigree de Carla Bruni-Sarkozy en tant que croqueuse d’hommes, et pas n’importe lesquels. C’est ainsi que l’auteure entre dans le vif du sujet en brossant un portrait peu élogieux de la première dame de France, sur ses innombrables conquêtes, ou lorsqu’elle s’amourachait des stars du rock anglais, de Mick Jagger en passant par Eric Clapton. Le livre dénonce une aventurière de l’amour. Selon l’éditeur, c’est une enquête impartiale sur l’ex top model qui a toujours dit qu’elle était contre la monogamie. Mais, le plus succulent selon nos informations, vient de la charge de la journaliste contre Carla Bruni-Sarkozy qui serait, non seulement accro à la chirurgie plastique, mais aussi tombée amoureuse de son chirurgien. C’est le scoop à prendre avec des pincettes d’où le conditionnel.

Eric Clapton et Carla Bruni

Le chef de l’Etat français avait accusé la presse de colporter des rumeurs sur ses relations avec son épouse. Il s’était dit blessé de voir ces derniers entrer par effraction dans sa vie privé. Alors que sa politique est de plus en plus contestée, pas seulement en France mais à travers le monde entier, cette enquête risque encore une fois de le mettre dans tous ses états. On se souvient notamment d’un éditeur qui avait été obligé d’envoyer au pilon, le livre de la journaliste Cécile Domain, en 2005 (biographie non-autorisée de Cécilia Attias), qui brocardait la vie mouvementée du couple que formait Cécilia Attias et Nicolas Sarkozy,  et qu’elle traitait Sarkozy, de futur Napoléon, ainsi que de sa relation avec la journaliste du Figaro, Anne Fulda. Le Sunday Times avait d’ailleurs dénoncé cette censure au pays autoproclamé de la liberté. Il faut du courage à Besma Lahouri, pour résister au rouleau compresseur élyséen.


Publicités