Liban: l’insupportable attaque israélienne.

Posted on Août 4, 2010 @ 9:00

64


L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. L’abus d’agression est dangereux pour la sécurité d’Israël. On se demande bien ce que les zélateurs de ce pays vont encore trouver pour justifier l’injustifiable, après la violation manifeste du territoire libanais pas Tsahal. Probablement, les arguments aussi fantaisistes que ridicules accompagneront les cris d’orfraie habituels et le prétexte idéal pour tenter encore une fois de déstabiliser un pays qui se dirige vers la paix.

Est-ce un hasard que cette attaque israélienne survienne après la visite historique du président syrien Bachar al-Assad à Beyrouth ? Une réconciliation qu’Israël voit d’un mauvais œil puisqu’il vit par et grâce aux tensions. Israël n’arrête pas depuis des mois, ses accusations contre la Syrie, soupçonnée de fournir des missiles Scud au mouvement chiite Hezbollah. Alors, ce subterfuge pour saper la paix avec des faux prétextes devient de plus en plus ridicule.

Peut-on exiger de son voisin d’enlever les rideaux de la vitre de sa maison parce qu’il faut que vous puissiez mater le chez lui ? Forcément, non. Mais, Israël l’exige pour ses voisins. Il a tous les droits et, lorsqu’il donne le premier coup de poing comme hier, et, lorsque vous ripostez, il vous accuse de l’avoir agressé et évoque sa sempiternelle sécurité. Mais où vit-on ?

C’est de plus en plus insupportable. Là, la fameuse communauté internationale appelle à la …retenue des deux parties, sans condamner l’agresseur. Une habitude.  De quoi s’agit-il ? Regardez bien la photo. Israël veut installer des caméras dans son territoire -c’est son droit-, mais viole le territoire d’en face (Liban), avec une intrusion illégale, immorale et surtout zélée, puisque son matériel doit avoir la visibilité nécessaire pour admirer le Liban. Et pour se faire, il utilise une grue pour déterrer un arbre. Du jamais vu dans l’histoire des relations internationales.

Et comme par hasard, lorsque les militaires libanais font un tir de sommation, Israël réplique avec sa violence et sa disproportion habituelle. Résultat des courses : 4 morts côtés libanais dont trois militaires et un journaliste. Côté israélien, un militaire. Mais, Israël estime que la responsabilité de cette agression incombe au Gouvernement…libanais. Son action dit-il, était concertée avec l’ONU qui pourtant a convoqué d’urgence une réunion de crise.

Quand une personne n’a « jamais tort », a « toujours raison » quelques soient les circonstances, est toujours « agressée », que voulez-vous ? En revanche, lorsqu’on condamne en disant la vérité, elle vous accuse d’antisémitisme et de haine. Or, c’est elle qui provoque pourtant à tout va, ses voisins. Faut-il encore vous faire un dessein avec ce qui se passe à Gaza ? Figurez-vous que depuis 2006 et le cessez-le-feu après sa défaite face au Hezbollah, Israël viole quotidiennement l’espace aérien libanais. Mais, personne ne vous le dira…

Israël a probablement raté son coup, en s’attaquant à l’armée régulière libanaise. Le chef du Hezbollah, Hassan Nazrallah a déclaré hier : « Je dis franchement que, partout où l’armée libanaise sera agressée et où il y aura une présence de la résistance, (…) la résistance n’observera ni le silence, (…) ni la retenue », poursuivant sa diatribe, il a ajouté, « La main israélienne qui prend pour cible l’armée libanaise sera coupée ». Le peuple libanais n’est visiblement plus divisé. Il a par ailleurs accusé Israël d’avoir commandité l’assassinat de Rafic Hariri, pour empêcher la réconciliation entre libanais…

>>> Allain Jules et Parallax