Christophe Lemaitre: le diamant blanc.

Posted on Juil 31, 2010 @ 8:00

15


Qui a dit que les noirs avaient des prédispositions pour courir plus vite que les blancs ? Le désormais métronome de l’athlétisme européen en général et français en particulier, Christophe Lemaitre a encore frappé un grand coup. On a simplement affaire à un prodige, futur extraterrestre de la piste. Oui, à 20 ans, au delà de la fraicheur physique, le jeune Français qui a réussi le doublé en s’imposant en finale du 200 m hier, deux jours après son sacre sur le 100m plat est un surdoué.

Usain Bolt domine l’athlétisme mondial certes mais, Lemaitre arrive au galop. Sa domination perdurera sur le sprint européen. Alors que ce diamant brut est encore entrain d’éclore, personne ne sait où il va s’arrêter, quand il réussira ses départs et perfectionnera dans le 200m, son virage. Et que dire de la simplicité du môme ? Alors que les médias sont entrain de s’accaparer du phénomène des montagnes, c’est le seul risque qu’il court. Les médias qui l’encensent aujourd’hui peuvent aussi le détruire très vite.

Comme le mentionnait le blogueur Alert2neg repris ici in extenso :

Qui a dit que les Blancs ne pouvaient pas sauter, courir et rivaliser avec les athlètes Africains ou d’origine Afro qui dominent outrageusement le sprint mondial ? Qui a dit qu’il fallait forcément avoir un gabarit à la Ben Johnson pour filer comme un dragster ? Qui a dit qu’il fallait obligatoirement avoir passé son adolescence dans une structure sport et études pour devenir un futur champion ? Ti blan ( petit blanc en créole) défie toutes ces idées reçues.

Christophe Lemaitre, gringalet, blanc comme un linge, mèches en vrac et pattes broussailleuses et en prime un zozotement et un français brouillon, est un véritable OVNI dans un univers de sprinters souvent bodybuildés encrés de tatouages, à l’exception des grands maîtres que sont les Jamaïcains Usain Bolt et Asafa Powell.

A 20 ans, le sprinteur des champs, un sprinteur bio, s’entraînant à Aix-les-Bains dans sa bulle bucolique du lac du Bourget, sur la verte prairie de l’hippodrome ou sur le tartan du stade Forestier, est devenu le premier Français champion d’Europe du 100 mètres depuis Claude Piquemal en 1962.

S’il reste aussi naturel, et qu’il ne chope pas le carafon ou la grosse tête au contact de sa gloire naissante, la flèche savoyarde ira  plus vite, plus haut, plus fort, tant sa marge de progression est grande. Qui a dit que seuls les sprinters noirs pouvaient courir vite ?

Aujourd’hui, la star de Barcelone n’arrête pas de fasciner les médias du monde entier. Tous sont derrière lui. Ainsi, de la presse espagnole qui lui a consacré des pages entières, en passant par un direct live sur la prestigieuse BBC, Il aurait explosé le compteur téléspectateurs de France Télévisions, en plein été, avec plus de 5 millions lors de sa finale de 100m. C’est Christophe « magique » Lemaitre !

Le doublé que Christophe Lemaitre a réalisé hier en gagnant le 200 m, est une mauvaise nouvelle pour les adversaires du golden boy. Il est dans ces Championnats d’Europe, consacrés dans les fonts baptismaux de la Cathédrale Sainte Eulalie de Barcelone. Et dire qu’il lui reste encore, avec le relais 4 x 100m, une autre chance de médaille. Christophe Lemaitre est simplement phénoménal. Sa foulée élastique et ses genoux fixés à l’horizontale permettent à ses jambes de s’étendre dans l’axe de ses cuisses. Ceci permet une flexion du pied sur la jambe qui le propulse avec bonheur. Le roi de l’athlétisme européen est né.