Woerthgate: Liliane Bettencourt passe à table…

Posted on Juil 20, 2010 @ 7:13

11


Nico et Liliane

…A l’image de Patrice de Maistre ? C’est probablement impossible et ça pose un vrai problème quant à la justice. C’est bien la première fois -à tout seigneur tout honneur-, qu’un fraudeur, ici une fraudeuse, est caressée dans le sens du poil. Ce qui se passe en France ces derniers temps inscrit indubitablement, ce pays, dans un modèle bananier. Aucun doute possible. Sournoiserie et hypocrisie, comme  la plupart des pays africains accompagnent et rythment aujourd’hui la vie des Français.

Non, vous ne rêvez pas, c’est bien la première fois dans une affaire judiciaire aussi grave, qui pourrait aboutir à la destitution du chef de l’État qu’aucune consigne n’est donnée aux protagonistes de ne pas se rencontrer. En visite dans une entreprise de Guyancourt (Yvelines) hier, Eric Woerth affirme n’avoir « jamais favorisé » l’embauche de son épouse par le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt ».

Comme le disait A2N hier, c’est à croire que le couple Eric et Florence Woerth se mettrait en grève de la faim pour que la police et la justice les entendent. Or, selon moi, ce couple devrait plutôt être de la liste des gardés à vue de la semaine dernière tellement, il est impliqué dans ce scandale qui ébranle la République. Mais, on est en France.

Le couple Woerth, a cru bon de se frotter au public en allant l’affronter. C’était un week-end de détente ont-ils dit, une escapade dans la grande boucle qui a tourné en eau de boudin.

Madame Liliane Bettencourt devait aussi faire partir des gardés à vue. Mais alors, pourquoi cette différence alors que tout part d’elle ? Elle a même reconnu qu’elle a fraudé le fisc, promettant même de tout régler. Le juge Elysée alias Courroye est passé par là. Cherchez l’erreur. Et si elle passe à table ? Que va dire Eric la star ?

Depuis le début de cette affaire, l’homme qui ne sait rien, ne voit rien et ne fait que nier nous avait promis un procès pour dénonciation calomnieuse, souvenez-vous. Depuis, c’est le silence radio. Les micros-partis, vaste escroquerie de l’UMP contre le contribuable, notamment Liliane Bettencourt probablement victime d’un racket, en échange d’abandon de poursuite pour fraude ? C’est plus que sûr.

Lesdits micro-partis sont passés d’une vingtaine en 1990 à plus de 280 en 2010. Il fallait une idée géniale pour financer et contourner la loi. Sarkozy et ses amis l’ont trouvé. En effet, puisqu’on ne peut financer un parti à plus de 7500 euros, il est donc possible de donner à plusieurs qui, eux, peuvent reverser au parti principal. Une loi n’autorisant que le financement par une personne, d’un seul parti, doit être votée. Les deux têtes qui doivent rendre des comptes sont en photos: Nicolas Sarkozy et Liliane Bettencourt.