La France envahie par des extra-terrestres?

Posted on Juil 13, 2010 @ 8:59

14


Il y a comme un vent malsain qui souffle, souffle et souffle tellement fort que j’en perds mon latin. Dans la praxis, ça donne quoi ? Vous avez sans doute, comme moi, regardé le prestidigitateur qui gouverne la France. Mais si, le roitelet élyséen Nicolas Sarkozy. Tel un chef d’Etat africain -au temps pour moi, ces idiots utiles et sous-préfets de la Françafrique accessoirement présidents-, était hier sur France 2 devant la servilité journalistique par excellence, aux antipodes de la déontologie.

Les sous-préfets qui font honneur à leur nouveau maître à penser qui parlait jadis de changer les mentalités, de faire en somme la fameuse rupture, sont tous là, pour le 14 juillet.  Or, tous viennent chiner en France sans rechigner sur les ordres à eux donnés. C’est le comble mais, il y a pire. L’opposition dans ces pays. Pour avoir pratiqué la chose, je peux vous rassurer que les plus virulents en public sont aussi les premiers à se courber, pour prendre des enveloppes kraft de Mme « Irma » Bettencourt chères à Sarkozy. La France est l’instigateur des maux de l’Afrique ? Oui, en partie mais, les Africains aussi…

Ça ne fait aucun doute, les dirigeants africains sont nuls. Mais, l’opposition africaine n’est composée que de politicards du ventre, de pssitacidés sans consistance qui répètent ce que Paul ou Pierre a dit. C’est là que réside la subsistance de ceux qui ont le destin de ces pays. En plus, les soi-disant opposants  font semblant de lutter pour le bien de leur patrie mais en réalité ne posent aucun acte concert, sinon, celui de se positionner pour accéder à la grande mangeoire. Et ceci sans vergogne. Après tout, lorsqu’on brade son honneur au chien, quel crédit peut-on avoir ?

La France envahie par des extra-terrestres ? Oui. Le premier est à l’Élysée. En définitive, son message d’hier était: « circulez, y’a rien à voir car, sans moi, la France ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui ». En définitive, tout va bien. le Woerthgate n’a jamais existé. L’homme est blanchi par les services de… l’État, puisque l’IGF est sous l’autorité du ministre du Budget. Quelle ironie ! Et pourtant, l’homme est tellement bas dans les sondages qu’il pourrait trouver du pétrole dans les sous-sol du palais de l’Élysée.

Hélas, le peuple n’a jamais de mémoire. Jamais. La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen dans son article 35 stipule:

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple
et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

On apprend donc que le parrain de la Françafrique, Nicolas Sarkozy, recevra ce jour à l’Elysée, les 12 chefs d’Etats africains qui fêtent le cinquantenaire de leurs indépendances. Selon le communiqué du 55, rue du faubourg Saint-Honoré,  « Le déjeuner sera consacré au partenariat rénové entre la France et les pays africains invités ». Ah bon ? « La question du développement de l’Afrique, qui est pour la France une priorité, sera particulièrement abordée ». Un déjeuner qui s’apparente dans les faits à un Y’a bon banania.

De son côté indique l’AP,  Carla Bruni-Sarkozy accueillera les épouses des chefs d’Etat africains, pour une « rencontre amicale » à laquelle participera également Michel Kazatchkine, directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Si des oeuvres viatiques entrent en jeu, belle façon religieuse d’enterrer les morts, alors, attendons de voir. De la poudre aux yeux perpétuellement !