Cameroun: Pius Njawé est mort !

Posted on Juil 13, 2010 @ 10:05

42


Pius Njawe

Le destin a frappé très fort. Dans la nuit de lundi à mardi, Pius Njawé, 53 ans, grand journaliste camerounais avec qui j’ai eu dernièrement un échange constructif, s’en est allé. Il est mort de suite d’un accident de la circulation, en Virginie, aux Etats Unis où il s’était rendu dernièrement pour un forum sur l’alternance au Cameroun.

Ce nom n’évoque probablement rien ici en France. Or, Pius Njawé, est un nom incontournable en Afrique, et même dans l’univers des médias du monde entier. Pour les initiés. Ce patronyme, qui rime avec la lutte pour la liberté de la presse au Cameroun est une grande perte, un coup mortel.

Depuis de longues années, ce journaliste intègre et autodidacte lutte avec la fougue de la jeunesse, pour conquérir la liberté. Celle de la presse et du peuple camerounais. Et ceci, toujours au péril de sa propre vie.

Le pouvoir en place n’a jamais été tendre avec lui. A son compteur, 126 arrestations, 3 condamnations et plusieurs tentatives d’assassinat. A la tête de la société (Free Media Group, éditrice du quotidien Le Messager), cet homme laissera un grand vide. Pire, sa société qui connaissait ces derniers temps de graves difficultés financières survivra-t-elle ?

Je pense à cet instant à mon frère et ami Charles Tamba, journaliste au Messager. Dans cette vidéo, écoutez Pius Njawé, ce qu’il dénonce réellement, hormis le pouvoir en place, c’est l’opposition africaine en général, celle du Cameroun en particulier, qui n’existe pratiquement pas. Son discours éclairé rejoint le billet que j’ai publié ce matin.

Paix à son âme !

Advertisements