Quand Ségolène Royal éternue, la Sarkozye tousse !

Posted on Juin 30, 2010 @ 10:44

35


Souvenez-vous, nous étions en 2007. Lors de la campagne électorale, le roitelet élyséen, suite à des incidents à la gare du Nord, se donnait à coeur joie, pour attaquer François Bayrou et Ségolène Royal. Cette dernière, suite à la violence policière, s’était insurgée, condamnant le bilan à l’Intérieur du ministre de l’époque. Or, lui,  avec la démagogie qui lui sied à merveille avait osé l’indéfendable en disant de la présidente du Poitou Charentes: « Ségolène Royal défend les fraudeurs ». Mais qui défend au juste les fraudeurs avec tout ce qui se passe aujourd’hui en France ? Ambiance.

Comme le rapportait le journal Le Monde (clic), il avait dit en substance à Lille, lors d’un meeting : « Je vais vous dire le choix que j’ai fait : je n’accepte pas les fraudeurs, je n’accepte pas la fraude, parce que le prix de la fraude, c’est les plus pauvres de nos concitoyens qui le payent pour cette minorité qui s’exonère de tout. Ça ne peut pas durer ! » « Il paraît que ceux qui cassaient la gare du Nord cette nuit scandaient mon nom. Ils ont raison. Ils ne me considèrent pas comme un ami. Je confirme : je ne suis pas leur ami ».

Avec le Woerthgate, on sait aujourd’hui de quel côté Nicolas Sarkozy se trouve. Ségolène Royal flingue la Françafouquet’s et montre bien qu’à l’Élysée il y a plutôt un chef de gang. Un caïd, qui protège les siens et accusent les autres d’être ce qu’il est lui-même. Il est étonnant de voir ces sans-gênes oser dire que les propos tenus hier par Ségolène Royal, sur TF1, sont outranciers. Je crois plutôt qu’elle a visé juste. La Françafouquet’s est laminée. De voir comment tous sortent du bois est très amusant. Et, la surprise du chef: Sarkozy a reçu par deux fois, Patrice de Maistre rapporte Le Nouvelobs. On comprend aisément pourquoi il protège Woerth, il est lui-même mouillé jusqu’au cou.

Il y a surtout Nadine Morano qui m’a fait sourire avec son communiqué publié par 20minutes.fr: « Ségolène Royal est purement démagogique et curieusement nostalgique. (…) On n’est plus dans une époque où François Mitterrand élevait sa fille cachée et entretenait sa maîtresse aux frais de la République. Aujourd’hui tout est transparent ». Ce n’est pas comique tout ça ? Elle a probablement porté un nez rouge pour la circonstance.

Quand Ségolène Royal éternue, la Sarkozye tousse. Les fraudeurs n’ont plus que l’indignation sélective pour crier au loup. Les cris d’orfraie dépassent tout. Encore une fois, Ségolène Royal a raison. D’ailleurs, ces gens ont la tête dans le guidon et naviguent à vue. Tenez, pour les Retraites, il serait préférable de faire un référendum, non ? La présidente du Poitou a d’ailleurs lancé une pétition (clic) dans ce sens. Je vous invite à aller la signer.

Et que dire de Jean-François Copé ? Ridicule. Il accuse même Ségolène Royal de tenir des « propos dignes de Marine Le Pen ». C’est le pompon !